Pourquoi l’art a une valeur inestimable ?

 

 

Quelle est le prix d’une œuvre d’art ? On pourrait se rendre dans une galerie d’art pour découvrir les prix qui sont pratiqués pendant les enchères. Mais on aurait tort de s’y fier. Les prix pendant les enchères ne sont qu’une idée de ce que les personnes sont disposées à dépenser pour acquérir certaines pièces d’art.

 

En effet, l’art en lui-même n’a pas de prix. Qu’il s’agisse d’une œuvre de Léonard De Vinci ou d’un enfant de maternelle, on pourrait partir du principe qu’ils devraient avoir la même valeur monétaire, étant donné que l’art n’a pas de fonction utile. Exception donc faite, des matériaux employés, toutes les œuvres d’art sont théoriquement de même valeur.

 

Ce n’est pas pour autant qu’il faudrait penser que cette valeur commune, est faible. Au contraire, lorsqu’on dit que l’art est inestimable, c’est qu’il serait futile de mettre un prix sur l’expression artistique personnelle et sincère de l’artiste. Quel prix aurait une chanson ? Quel prix aurait une sculpture ? Quel prix pour un poème ?

 

Ce qui change, et ce qui gouverne l’estimation monétaire que l’on fait de l’art, c’est l’appréciation que les gens en font. Une œuvre n’a pas de prix à proprement parler. Mais une œuvre fortement appréciée répond invariablement aux règles de l’offre et la demande.

 

Retour au sommet